Mes rêves, ma vie – Estelle Mayer

La soirée s’est déroulée dans l’intimité d’un groupe de participants qui ont partagé cet événement très spécial pour nous, car c’était le lancement d’une longue liste d’entrepreneurs que nous allons présenter tous les mois dans ce très bel endroit qu’est le Tralala.

Le but de ces événements ?

Vous permettre d’écouter des histoires de vie, des parcours de personnes qui un jour ont décidé de se mettre à leur compte. Pour certains c’est dans leur ADN car ils ont toujours su qu’ils seraient des leaders. Pour d’autres  ça s’est présenté différemment. Toutes ces histoires vous donneront peut-être envie de vous lancer à votre tour, vous donneront des clés, vous montreront que rien n’est impossible.

La Première mettait en avant une personnalité de la Riviera, Estelle, directrice et propriétaire de l’Hôtel Tralala, directrice du Vevey Hotel & Guesthouse et prochainement de l’Hostellerie de Caux.

Lors de cette interview-confidence, Estelle nous livre un de ses secrets : « voir le verre à moitié plein ». Ayant grandi dans le milieu du service, cette grande passionnée de la vie et des gens aime profondément ce qu’elle fait.

Petite elle voulait être actrice, faire une école de renom à Paris, mais ses parents en ont décidé autrement. La voilà donc partie à la conquête de sa vie. En commençant dans le monde de l’événementiel, en se frottant à un réseau de gens connus dans ce milieu, tels que Claude Nobs & Daniel Rossellat, pour ne citer qu’eux, sa passion de la musique et ses rêves l’amèneront à décider un jour d’acheter un hôtel, puis de prendre la direction d’un autre, et un autre… Estelle est décidément pleine de surprises.

Elle fait des endroits sur lesquels elle jette son dévolu, des lieux à part, avec une atmosphère musicale et chaleureuse, où les gens aiment se retrouver lors des Afters qu’elle organise une fois par mois. Où les clients qui y passent un séjour se trouvent immergés dans les folles nuits montreusiennes par la déco des chambres.

N’oublions pas que cette femme d’affaire est mère de deux pré-adolescents et épouse d’entrepreneur. Quand je lui demande comment elle fait pour conjuguer tout ceci, elle répond avec un grand sourire « c’est une question d’organisation. Il est vrai que quand mon fils me demande de faire des cakes pour des événements au sein de son école, je dois lui expliquer que ce n’est pas possible ». D’un autre côté dans l’intimité de notre rencontre pour préparer cette interview, elle me dit qu’elle ne possède pas d’ordinateur portable pour ne pas être tentée de travailler depuis la maison le soir ou les fins de semaines.

« Garçon manqué » comme elle se définit elle-même, c’est une femme qui se sent à l’aise dans tous les milieux. Vous pourrez la croiserez à une réunion de Société des Hôteliers Montreux Vevey Riviera entourée d’hommes aussi bien  qu’en hauts talons à une soirée au Montreux Jazz Festival. Il se dégagera de cette personne très humaine une simplicité et une force qui la rendent très attachante.

Cette soirée terminée,  nous nous réjouissons déjà de la prochaine où nous présenterons un entrepreneur dans la trentaine, qui, sorti de HEC, a décidé de se lancer un défi assez surprenant : ouvrir une brasserie. Le chemin a été semé d’embuches… mais on ne vous en dit pas plus. Avec son humour et sa manière de raconter son histoire, Jeremy vous fera passer par toutes sortes d’émotions.

Afterwork Histoire d’Entrepreneur by Share Ideas & Interview d’Estelle Mayer – Hôtel Tralala